Professionnaliser les accompagnateurs de porteurs de projet

La France est en passe de réussir le pari de l’entrepreneuriat. Il s’agit aujourd’hui de réunir toutes les conditions nécessaires pour installer à grande échelle et durablement l’esprit d’entreprise dans notre pays, pour démocratiser l’acte d’entreprendre auprès de tous. Parmi celles-ci, la Commission Entrepreneuriat du MEDEF propose de professionnaliser les accompagnateurs de porteurs de projet :

Il existe aujourd’hui en France 6 principaux réseaux d’accompagnement dont le professionnalisme à directement concouru aux succès de milliers de créateurs d’entreprises. Afin d’éviter toute dérive, il est proposé de labelliser ces réseaux afin que l’accompagnement devienne un réflexe pour tout porteur de projet.

Sensibiliser les créateurs à la nécessité de souscrire à l’assurance chômage de l’entrepreneur et du mandataire social

La France est en passe de réussir le pari de l’entrepreneuriat. Il s’agit aujourd’hui de réunir toutes les conditions nécessaires pour installer à grande échelle et durablement l’esprit d’entreprise dans notre pays, pour démocratiser l’acte d’entreprendre auprès de tous. Parmi celles-ci, la Commission Entrepreneuriat du MEDEF propose de sensibiliser les créateurs à la nécessité de souscrire à l’assurance chômage de l’entrepreneur et du mandataire social :

Pourtant créée en 1979, la garantie sociale des chefs et dirigeants d’entreprise (GSC) est souvent méconnue par les jeunes créateurs. Afin de leur permettre de vivre sereinement leur aventure entrepreneuriale, une campagne de communication est nécessaire afin de les sensibiliser sur ses avantages.

Réformer l’indicateur dirigeant de la Banque de France

La France est en passe de réussir le pari de l’entrepreneuriat. Il s’agit aujourd’hui de réunir toutes les conditions nécessaires pour installer à grande échelle et durablement l’esprit d’entreprise dans notre pays, pour démocratiser l’acte d’entreprendre auprès de tous. Parmi celles-ci, la Commission Entrepreneuriat du MEDEF propose de réformer l’indicateur dirigeant de la Banque de France :

La Banque de France attribue un indicateur aux personnes physiques qui exercent une fonction de dirigeant de personnes morales ou qui ont la qualité d’entrepreneur individuel. En cas d’échec, après une liquidation, trop de jeunes entrepreneurs sont encore marqués du fer rouge de la Banque de France et ne peuvent donc se lancer dans une nouvelle activité rapidement. En dépit du raccourcissement du délai d’attribution et de diffusion de l’indicateur dirigeant après un jugement de liquidation judiciaire, une réforme plus ambitieuse de cet indicateur est nécessaire. Elle devrait permettre de bien faire une différence entre les mandataires sociaux ayant commis des actes délictueux et les entrepreneurs de bonne foi, dont la seule faute est de présenter un passif.

Développer la garantie des baux commerciaux pour les jeunes créateurs

La France est en passe de réussir le pari de l’entrepreneuriat. Il s’agit aujourd’hui de réunir toutes les conditions nécessaires pour installer à grande échelle et durablement l’esprit d’entreprise dans notre pays, pour démocratiser l’acte d’entreprendre auprès de tous. Parmi celles-ci, la Commission Entrepreneuriat du MEDEF propose de développer la garantie des baux commerciaux pour les jeunes créateurs :

Il est difficile de demander à un jeune créateur de s’engager à travers la signature d’un bail commercial pour une durée de neuf ans. Afin de pouvoir permettre au créateur de bénéficier de l’entière protection d’un bail commercial, tout en préservant les intérêts financiers du propriétaire, il est proposé de développer la garantie des baux commerciaux pour les jeunes entrepreneurs pour une durée de 2 ans renouvelable.

Renforcer l’engagement entrepreneurial du donneur d’ordre

La France est en passe de réussir le pari de l’entrepreneuriat. Il s’agit aujourd’hui de réunir toutes les conditions nécessaires pour installer à grande échelle et durablement l’esprit d’entreprise dans notre pays, pour démocratiser l’acte d’entreprendre auprès de tous. Parmi celles-ci, la Commission Entrepreneuriat du MEDEF propose de renforcer l’engagement entrepreneurial du donneur d’ordre :

Afin de donner leur chance aux jeunes entreprises, il pourrait être demandé au donneur d’ordre de faire apparaître dans son rapport RSE le détail de ses actions en faveur des nouveaux créateurs.

Soutenir la création de projets portés par des équipes au profil atypique

La France est en passe de réussir le pari de l’entrepreneuriat. Il s’agit aujourd’hui de réunir toutes les conditions nécessaires pour installer à grande échelle et durablement l’esprit d’entreprise dans notre pays, pour démocratiser l’acte d’entreprendre auprès de tous. Parmi celles-ci, la Commission Entrepreneuriat du MEDEF propose de soutenir la création de projets portés par des équipes au profil atypique :

À la différence des États-Unis, la France n’a pas encore intégré les possibilités ouvertes par la mise en place de mechanism design innovant. Il pourrait être ainsi proposé, dans le cadre d’un Pôle Entrepreneurial Étudiant,  une aide financière à toute équipe composée de profils différents, par exemple un littéraire, un scientifique et un commercial engagés dans le même projet de création d’entreprise, avec un pacte d’actionnaires précis.

Encourager la multiplication des programmes d’aides à la création soutenus par des entrepreneurs

La France est en passe de réussir le pari de l’entrepreneuriat. Il s’agit aujourd’hui de réunir toutes les conditions nécessaires pour installer à grande échelle et durablement l’esprit d’entreprise dans notre pays, pour démocratiser l’acte d’entreprendre auprès de tous. Parmi celles-ci, la Commission Entrepreneuriat du MEDEF propose d’encourager la multiplication des programmes d’aides à la création soutenus par des entrepreneurs :

La multiplication des programmes d’aides à la création d’entreprises, soutenus par des industriels, des acteurs privés ou des entrepreneurs ouvre des perspectives intéressantes pour de nombreux porteurs de projets. Ces programmes donnent régulièrement lieu à des concours permettant de révéler les idées les plus brillantes mais sont aussi autant d’occasions de rassembler l’ensemble des acteurs du développement de l’entrepreneuriat d’un même territoire lors d’un même événement.

Sensibiliser le créateur à la constitution d’un véritable conseil d’administration actif

La France est en passe de réussir le pari de l’entrepreneuriat. Il s’agit aujourd’hui de réunir toutes les conditions nécessaires pour installer à grande échelle et durablement l’esprit d’entreprise dans notre pays, pour démocratiser l’acte d’entreprendre auprès de tous. Parmi celles-ci, la Commission Entrepreneuriat du MEDEF propose que le créateur soit sensibilisé à la constitution d’un véritable conseil d’administration actif :

Cet acte stratégique est souvent ignoré. Il est pourtant essentiel pour mener à bien son projet. Et le cas échéant, de permettre à l’entrepreneur une ouverture de son capital dans les meilleures conditions. Cette sensibilisation pourrait être menée avec le réseau des experts comptables.

Sensibiliser le créateur et l’entrepreneur à l’importance d’une formation continue

La France est en passe de réussir le pari de l’entrepreneuriat. Il s’agit aujourd’hui de réunir toutes les conditions nécessaires pour installer à grande échelle et durablement l’esprit d’entreprise dans notre pays, pour démocratiser l’acte d’entreprendre auprès de tous. Parmi celles-ci, la Commission Entrepreneuriat du MEDEF propose que le créateur et l’entrepreneur soient sensibilisés à l’importance d’une formation continue :

Une formation ad’hoc de l’entrepreneur – sur le modèle du DIF du salarié – est essentielle aujourd’hui pour pouvoir répondre aux défis permanents d’un monde en perpétuel changement : anglais, finance, fiscalité, innovation, export, management, etc.

Développer la formation sur l’entrepreneuriat dans les réseaux bancaires

La France est en passe de réussir le pari de l’entrepreneuriat. Il s’agit aujourd’hui de réunir toutes les conditions nécessaires pour installer à grande échelle et durablement l’esprit d’entreprise dans notre pays, pour démocratiser l’acte d’entreprendre auprès de tous. Parmi celles-ci, la Commission Entrepreneuriat du MEDEF propose de développer la formation sur l’entrepreneuriat dans les réseaux bancaires :

Les relations entre banquier et créateur sont souvent difficiles faute pour les premiers de bien connaître les problématiques du second. De nombreux créateurs regrettent encore le fait de devoir défendre leur projet devant des chargés de clientèle ou des directeurs d’agence sans expérience entrepreneuriale. Certains réseaux bancaires ont déjà mis en place des formations à l’entrepreneuriat pour leurs cadres. Ces initiatives encourageantes devraient être généralisées.